Partager ce lien

16.03.2022

La Soclova annonce des travaux de rénovation pour pérenniser la Maison d'Adam

2017 11 28 Lot 129 SOCLOVA 05
Crédit : Soclova

Après avoir constaté des défauts d’étanchéité sur la couverture et les menuiseries, la
Soclova, bailleur emphytéotique depuis 1994, a pris conseil auprès de l’État (Drac
Pays de La Loire). La restauration est soutenue à hauteur de 614 296 € (soit environ 32%) par l’État grâce au plan France Relance.

Une phase de travaux qui durera 18 mois débutera en septembre prochain. Elle sera supervisée par Gabriel Turquet de Beauregard, architecte des Bâtiments de France (DRAC des Pays de la Loire). La conduite des travaux a été confiée par la SOCLOVA au groupement d’architectes ARCHITRAV / François Terrien. Grâce à une collaboration efficace entre cette équipe et les services de l’État, les travaux de réhabilitation permettront de garantir à la fois le respect du monument historique et de le doter de performances énergétiques aux normes.

Datant de 1491, la Maison d’Adam est l’un des édifices emblématiques de la ville d’Angers. Située au cœur de la ville, elle est la plus exceptionnelle des quelque quarante maisons à pan-de-bois encore visibles aujourd’hui. Elle accueille une activité tertiaire au rez-de-chaussée ainsi que six appartements proposés à la location par la Soclova dans les étages supérieurs.

Au cours de son histoire, la Maison d’Adam a connu une succession de rénovations et de remaniements qui ont permis de la transmettre aux angevins, de génération en génération. En tant que bailleur emphytéotique, la Soclova a pour mission de protéger ce monument historique unique à Angers.

Thierry Lignier - Directeur général de la Soclova
Les travaux envisagés sur la maison d’Adam ont pour premier objectif de pérenniser tant sa structure charpentée que ses enduits de façades, lourdement altérés au cours de ces dernières années. Ces travaux permettrons également de remplir des objectifs ambitieux d’économie d’énergie tout en restant dans la plus grande tradition de mises en œuvre et de matériaux traditionnels. La maison d’Adam sera à ce titre un modèle du genre alliant performance et tradition. Pour cela un certain nombre de modifications vont être nécessaires telles que la mise en œuvre d’un clairis d’ardoise sur le pignon. Mais les teintes des pans de bois et des enduits seront également modifiées afin d’être plus proche encore des teintes retrouvées à Angers au XVe et au XVIe siècle.

Gabriel Turquet de Beauregard - Architecte des Bâtiments de France

Une esthétique légèrement modifiée après les travaux de rénovation.

La façade de la Maison d’Adam donnant sur la place Sainte-Croix est soumise aux intempéries venant du sud-ouest. Le vent et la pluie abîment la façade et notamment son pignon dont les bois sont aujourd’hui nécrosés.

Pour le protéger, la Soclova, en accord avec les recommandations des spécialistes de la conservation du
patrimoine, a décidé de le remanier légèrement et d’y poser un clairis d’ardoises. Depuis 1836, la façade a été modifiée à plusieurs reprises.

En savoir plus sur le projet de rénovation > Communiqué de presse – Maison d’Adam

Info flash : Jusqu'au 28 novembre minuit, votez pour élire vos représentants de locataires. Vous avez reçu par courrier vos identifiants.

X